Québec.ca
Banque de données des statistiques officielles sur le Québec
Une collaboration de ministères et organismes partenaires sous la coordination de l'Institut de la statistique du Québec

Méthodologie(s)


  • Proportion des femmes de 15 à 55 ans ayant donné naissance à un enfant au cours des cinq années précédant l’enquête qui ont allaité ou essayé d’allaiter
    • Notes méthodologiques

      Concepts et définitions

      Allaitement

      Un enfant allaité est un enfant nourri avec du lait maternel, qu’il reçoive ou non d’autres liquides ou des aliments solides.

      Proportion des femmes de 15 à 55 ans ayant donné naissance à un enfant au cours des cinq années précédant l’enquête qui ont allaité ou essayé d’allaiter

      Cet indicateur provient de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC). Il est obtenu à partir de la question suivante posée aux femmes de 15 à 55 ans ayant donné naissance à un enfant au cours des cinq années précédant l’enquête : « (Pour votre dernier enfant) avez-vous allaité ou essayé d’allaiter, même pour une courte période? » Les choix de réponse sont « Oui » et « Non » (Statistique Canada, 2011). Cet indicateur est disponible à tous les cycles de l’ESCC.

      Pour les analyses régionales, les comparaisons se font entre chaque région sociosanitaire et le reste du Québec (lequel correspond à l’ensemble des régions du Québec, excluant la région concernée). Les comparaisons entre régions sont déconseillées, puisque des tests statistiques doivent être effectués pour déterminer si les proportions sont différentes. Pour les cycles 2007-2008, 2009-2010 et 2011-2012 de l’ESCC, des comparaisons régionales intracycle ainsi que des comparaisons temporelles au niveau régional ont été effectuées, tandis que pour les cycles 2000-2001 et 2005, seules des comparaisons régionales intracycle ont été réalisées. Les limites des comparaisons sont abordées plus en détail dans la section Limites de la présente fiche.

      Population couverte par l’enquête

      Elle est constituée de l’ensemble des personnes de 12 ans et plus résidant dans les 10 provinces et les 3 territoires canadiens. Les individus vivant en institution, dans les réserves indiennes, sur les terres de la Couronne et dans certaines régions éloignées ainsi que les membres à temps plein des Forces canadiennes sont exclus de l’enquête. Au Québec, la région du Nunavik a été exclue à tous les cycles et la région Terres-Cries-de-la-Baie-James a été intégrée à l’enquête seulement en 2003 (cycle 2.1). L’ESCC couvre environ 98 % de la population canadienne âgée de 12 ans et plus, et ce, à chacun des cycles.

      Limites

      On distingue les limites inhérentes à la méthodologie de l’enquête (ESCC) et les limites propres à l’indicateur.

      Limites inhérentes à la méthodologie de l’enquête (ESCC)

      Les comparaisons entre les cycles de l’ESCC sont délicates du fait des changements méthodologiques survenus dans l’enquête, notamment les variations dans la répartition de l’échantillon selon la base de sondage (aréolaire, téléphonique) et également selon le mode de collecte des données (entrevues en face-à-face ou téléphoniques).

      À l’échelle provinciale, des comparaisons temporelles peuvent être effectuées pour cet indicateur, en suivant les recommandations émises par l’Institut de la statistique du Québec pour de telles analyses. Par contre, à l’échelle régionale, seules les comparaisons entre les cycles 2007-2008, 2009-2010 et 2011-2012 sont permises; il n’est pas recommandé de procéder à des comparaisons temporelles entre ces cycles de l’ESCC et les cycles antérieurs (2000-2001, 2005).

      Pour plus de détails, consulter la documentation technique suivante disponible sur le site Web de l’ISQ à l’adresse http://www.stat.gouv.qc.ca/enquetes/sante/escc.html :

      • Comparabilité des données de l’ESCC, cycle 2009-2010;
      • Comparabilité des données de l’ESCC, cycle 2007-2008;
      • Incidence des changements méthodologiques de l’ESCC sur la comparabilité entre les cycles 1.1, 2.1 et 3.1 aux niveaux provincial et régional, de même que sur la comparabilité régionale intracycle.

      Les analyses effectuées en vue de la rédaction des faits saillants tiennent compte de ces considérations méthodologiques.

      Limites propres à l’indicateur

      Une des limites observées pour cet indicateur et qui pourrait entraîner des biais est le taux de non-réponse partielle (NRP) élevé, particulièrement en 2003. Idéalement, un taux de NRP devrait être inférieur à 5 %. Les taux de NRP sont de 4,7 % en 2000-2001, 29,5 % en 2003, 9,1 % en 2005, 11,5 % en 2007-2008, 12,2 % en 2009-2010, 14,2 % en 2011-2012 et 16,1 % en 2013-2014. Comme le taux de NRP est supérieur à 15 % en 2003 et en 2013-2014, les données de ces années ne sont fournies qu’à titre indicatif. Pour les taux de NRP compris entre 5 et 15 % (cycles 2005, 2007-2008, 2009-2010 et 2011-2012), une analyse de la NRP selon l’âge et le niveau de scolarité des mères a été effectuée. L’analyse selon l’âge révèle que les mères de 45-55 ans présentent le taux de NRP le plus élevé (75 %, 57 %**, 90 % et 95 % en 2005, 2007-2008, 2009-2010 et 2011-2012 respectivement ), suivies de celles de 15-24 ans (12 %**, 27 %**, 26 %* et 29 %** en 2005, 2007-2008, 2009-2010 et 2011-2012 respectivement). Toutefois, la proportion de mères qui ont allaité ou essayé d’allaiter leur enfant ne varie pas significativement selon l’âge des mères, et ce, quel que soit le cycle de l’enquête. Ainsi, l’effet du taux élevé de NRP des mères de 45-55 ans pourrait être négligeable sur les données sur l’allaitement.

      Quant à l’analyse de la NRP selon le niveau de scolarité des mères, il en ressort que les femmes qui n’ont pas de diplôme d’études secondaires répondent moins bien (taux de NRP de 20 %** en 2005, 30 %* en 2007-2008 et 2009-2010 et 21 % en 2011-2012) que celles ayant un diplôme d’études postsecondaires (1,9 %**, 1,9 %**, 2,3 %** et 3,1 % en 2005, 2007-2008, 2009-2010 et 2011-2012 respectivement). On observe également que les premières tendent à être proportionnellement moins nombreuses à avoir allaité ou essayé d’allaiter que les secondes. Cela laisse supposer que les données sur l’allaitement peuvent être surestimées.

      Une autre limite de cet indicateur est que les données pour une année en particulier n’offrent pas un portrait de l’allaitement pour les mères ayant donné naissance à un enfant cette année-là. En effet, la proportion des femmes qui ont rapporté en 2009-2010 avoir allaité ou essayé d’allaiter leur enfant n’est pas un indicateur de l’allaitement chez les mères ayant donné naissance à un enfant en 2009-2010, mais plutôt celui de l’allaitement chez les mères ayant donné naissance à un enfant entre 2004 et 2010. En outre, les données portent sur le dernier enfant lorsque la mère a eu plus d’un enfant.

      Référence(s)

      STATISTIQUE CANADA (2011). Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC), Composante annuelle – Questionnaire de 2010, [En ligne], Ottawa, Statistique Canada, 344 p. [http://www23.statcan.gc.ca/imdb-bmdi/instrument/3226_Q1_V7-fra.pdf]. (Consulté le 16 juillet 2013).

      Publication(s) associée(s)

      LAVOIE, A., et V. DUMITRU (2011). « L’allaitement maternel : une pratique moins répandue au Québec qu’ailleurs au Canada », Zoom santé, Série Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes, [En ligne], no 28, Institut de la statistique du Québec, 8 p. [http://www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/sante/bulletins/zoom-sante-201109-28.pdf]

      Autre(s) publication(s)

      HAIEK, L. N., G. NEILL, N. PLANTE et B. BEAUVAIS (2006). « L’allaitement maternel au Québec : coup d’œil sur les pratiques provinciales et régionales », Zoom santé, [En ligne], Institut de la statistique du Québec, 4 p. [http://www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/sante/bulletins/zoom-sante-200610.pdf]

      NEILL, G., B. BEAUVAIS, N. PLANTE et L. N. HAIEK (2006). Recueil statistique sur l’allaitement maternel au Québec, 2005-2006, [En ligne], Québec, Institut de la statistique du Québec, 92 p. [http://www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/sante/enfants-ados/alimentation/stat-allaitement.pdf]

Haut de page