Panorama statistique de l'industrie cinématographique au Québec et dans différents pays

Notes :

Certaines données de 2003 à 2016 ont été révisées.

Longs métrages pour les cinémas :

Longs métrages de fiction d’au moins 60 minutes, y compris les films en coproduction majoritaire.

Canada : inclus les données du Québec et les coproductions minoritaires.

Belgique : les données sur la Belgique de 2003 et 2004 portent sur la Communauté française de Belgique.


Écrans :

Les données sur la France en 2003 et 2004 portent sur des d'écrans de salles actives et non de salles autorisées.

Canada : inclus les écrans du Québec.


Assistance :

Les données pour les États-Unis incluent le Canada.

Recettes :

Les données pour les États-Unis incluent le Canada.

Part des entrées pour les films nationaux et les films américains :

Pour le Canada, les États-Unis, l’Australie et la Grande-Bretagne, la part de marché est calculée à partir des recettes. Dans le cas de la Grande-Bretagne, les données incluent l’Irlande et dans le cas des États-Unis, les données incluent le Canada.
Sources : Observatoire européen de l‘audiovisuel (OEA).
UNESCO Institute for Statistics (UIS.Stat).
Institut de la statistique du Québec (ISQ).
Statistique Canada (SC).
Canadian Media Producers Association.
Australian Film Commission.
Motion Picture Association of America (MPAA).
Motion Picture Association - Canada (MPAC).
Nederlands Fonds voor de Film.
Association des cinémas du Canada, Swedish Film Institute
British Film Institute et Centre national du cinéma et de l’image animée.
Compilation : Institut de la statistique du Québec (ISQ), Observatoire de la culture et des communications du Québec (OCCQ).

Mise à jour : 27 février 2020