Québec.ca
Banque de données des statistiques officielles sur le Québec
Une collaboration de ministères et organismes partenaires sous la coordination de l'Institut de la statistique du Québec

Définition(s)


A

Haut de page

  • AUTOROUTE
    • Voies de circulation rapide à accès limité ne comportant, sauf exception, aucun croisement à niveau. Elles sont numérotées de 0 à 99 et de 400 à 999.

L

Haut de page

  • LONGUEUR ITINÉRAIRE DU RÉSEAU ROUTIER
    • Longueur correspondant à la distance du point A au point B, peu importe le nombre de voies ou que la route comporte une chaussée unique ou des chaussées séparées. Les bretelles sont exclues de ce type de longueur.
      1. Une portion de 1 km d'autoroute à chaussées séparées par un terre-plein central donnera 1 km de longueur itinéraire.
      2. 1 km de route à chaussée unique donnera également 1 km de longueur itinéraire. Une chaussée unique (voies contiguës) ne comporte pas de terre-plein central.
    • LONGUEUR PONDÉRÉE DU RÉSEAU ROUTIER
      • Longueur de route calculée en équivalent d'une route à deux voies. Le calcul tient compte du nombre de voies mais pas de la largeur de celles-ci. Ce type de longueur comprend les bretelles de routes et d'autoroutes, lesquelles sont calculées de la même façon.
        1. 1 kilomètre d'autoroute à six voies (trois voies dans chaque sens de la circulation) équivaut à 3 km de longueur pondérée, que les voies soit séparées par un terre-plein ou non. Le calcul se fait en multipliant la distance en km du point A au point B par le nombre de voies et divisée par deux.
        2. 1 kilomètre de route à chaussée unique comportant trois voies contiguës compterait pour 1,5 km de longueur pondérée.
        3. Une bretelle de 1 km comportant une seule voie donnera 0,5 km de longueur pondérée.
    • LONGUEUR RÉELLE DU RÉSEAU ROUTIER
      • Longueur qui prend en compte le nombre de chaussées mais pas le nombre de voies. Ce type de longueur comprend les bretelles de routes et d'autoroutes ainsi que les voies de desserte, lesquelles sont calculées de la même façon.
        1. 1 km d'une route à chaussée unique (route principale ou bretelle) équivaut à 1 km en longueur réelle.
        2. 1 km d'une route comptant deux chaussées séparées par un terre-plein central équivaut à 2 km de longueur réelle.

    R

    Haut de page

    • ROUTE COLLECTRICE
      • Comprend les liaisons des centres ruraux (moins de 5 000 habitants) aux agglomérations urbaines et aux dessertes maritimes ou aériennes en région éloignée, de même que les principaux accès aux parcs gouvernementaux et aux stations touristiques d'importance régionale. Les routes servant de seconde liaison entre deux agglomérations urbaines secondaires peuvent également faire partie de cette classe.
    • ROUTE D'ACCÈS AUX RESSOURCES ET AUX LOCALITÉS ISOLÉES
      • Ce type de route mène à des zones d’exploitation forestière ou minière, à des installations hydro-électriques, à des zones de récréation et de conservation de compétence gouvernementale ou à des localités isolées.
    • ROUTE LOCALE
      • Ce type de route permet de relier les petites agglomérations entre elles et d’accéder aux propriétés. Parfois, ces routes généralement sous gestion municipale peuvent être temporairement transférées sous la gestion du MTMDET le temps de travaux majeurs requis sur des infrastructures routières environnantes.
    • ROUTE NATIONALE
      • Comprend les grands axes interrégionaux et extraprovinciaux, les liaisons entre les agglomérations urbaines principales (généralement de 25 000 habitants et plus), les corridors touristiques majeurs de même que les accès aux aéroports, ports et traverses maritimes d'importance internationale ou nationale.
    • ROUTE RÉGIONALE
      • Comprend les liaisons entre les agglomérations urbaines secondaires (généralement entre 5 000 et 25 000 habitants) de même qu'entre celles-ci et les agglomérations urbaines principales, les liaisons des centres ruraux (moins de 5 000 habitants) à caractère industriel, les accès aux stations touristiques majeures de même qu'aux aéroports, ports et traverses maritimes d'importance régionale. Les routes servant de seconde liaison entre deux agglomérations urbaines principales peuvent également faire partie de cette classe.

    Haut de page