Portail Québec
Banque de données des statistiques officielles sur le Québec
Une collaboration de ministères et organismes partenaires sous la coordination de l'Institut de la statistique du Québec

Définition(s)


I

Haut de page

  • INDUSTRIES PRODUCTRICES DE BIENS
    • Cette catégorie d'industries comprend l'agriculture, la pêche et le piégeage, l'exploitation forestière, les industries minières, les industries manufacturières (aliments, boissons, produits en matière plastique, cuir, textile, habillement, bois, imprimerie, édition, première transformation des métaux, produits en métal, machinerie, matériel de transport, produits électriques et électroniques, produits raffinés du pétrole et du charbon, industries chimiques, autres industries manufacturières), la construction, les industries de services publics autres que les communications (énergie électrique, gaz, eau).
  • INDUSTRIES PRODUCTRICES DE SERVICES
    • Cette catégorie d'industries englobe le transport et l'entreposage, les communications, le commerce de gros, le commerce de détail, les finances, les assurances et les affaires immobilières, les services socioculturels, commerciaux et personnels, les services gouvernementaux.

P

Haut de page

  • PRODUCTION INDUSTRIELLE
    • La production industrielle regroupe les industries minières, les industries manufacturières et les industries de services publics autres que les communications.
  • PRODUIT INTÉRIEUR BRUT (PIB)
    • Valeur sans double compte des biens et services produits dans le territoire économique d'un pays ou d'une région au cours d'une période donnée sans égard au caractère étranger ou non de la propriété des facteurs de production. Le PIB peut être calculé de trois façons, soit comme la somme des revenus gagnés dans la production courante, la somme des ventes finales de la production courante ou la somme des valeurs ajoutées nettes dans la production courante. Il peut être évalué aux prix de base ou aux prix du marché.
  • PRODUIT INTÉRIEUR BRUT (PIB) AUX PRIX DE BASE
    • Le PIB est défini comme la valeur sans double compte des biens et services produits dans le territoire économique d’une région au cours d’une période donnée, sans égard au caractère étranger ou non de la propriété des facteurs de production. Le PIB aux prix de base correspond au PIB calculé aux prix du marché, moins les prélèvements fiscaux applicables aux produits, plus les subventions à la consommation. Les tableaux du PIB régional se réfèrent à un PIB exprimé en dollars courants.
  • PRODUIT INTÉRIEUR BRUT (PIB) RÉEL PAR INDUSTRIE
    • Mesure l'activité économique générée par un secteur ou une industrie. Il estime, en dollars constants, la contribution du secteur ou de l'industrie à la production. Pour produire ces estimations, la méthode dite de la production nette est l'approche privilégiée. Cependant, lorsque les données nécessaires ne sont pas disponibles, la mesure du PIB réel mensuel par industrie est réalisée selon la méthode dite des indicateurs. Le PIB réel total correspond à la somme des productions des industries productrices de biens et des industries productrices de services.

Haut de page



Classification(s)


  • Système de classification des industries de l'Amérique du Nord SCIAN
    • Le Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN) est un système de classification des activités économiques qui a été conçu par les organismes statistiques du Canada, du Mexique et des États-Unis pour remplacer graduellement les systèmes en vigueur dans chacun de ces pays, à savoir la Classification type des industries (1980) du Canada, la Classification des activités et des produits (1994) du Mexique, la Standard Industrial Classification (1987) des États-Unis et la Classification des activités économiques du Québec. Le SCIAN est un système global qui s'applique à toutes les activités économiques. Ce système commun de classification s'appuie sur un cadre conceptuel fondé sur la production ou l'offre. Les établissements y sont groupés par classe en fonction de la similitude des procédés de production, tels que la structure des intrants et les qualifications de la main-d'oeuvre. La relation entre la CTI 1980 et le SCIAN Canada est illustrée par des tables de concordance. Ces tableaux mettent en évidence les différences et les similarités entre les classes les plus détaillées des deux classifications, information qui est utile quand les données sont transposées d'une classification à l'autre.

      Source : Statistique Canada (12-501-XPF).

Haut de page