Québec.ca
Banque de données des statistiques officielles sur le Québec
Une collaboration de ministères et organismes partenaires sous la coordination de l'Institut de la statistique du Québec

Méthodologie(s)


  • Proportion des ménages avec enfants âgés de moins de 6 ans en situation d’insécurité alimentaire
    • Notes méthodologiques

      Concepts et définitions

      Sécurité alimentaire des ménages

      La notion de sécurité alimentaire du ménage, telle qu’abordée dans l’ESCC, est liée au revenu; elle fait référence à la capacité financière des ménages d’avoir accès à des aliments adéquats. On considère qu’un ménage est en situation de sécurité alimentaire lorsque tous ses membres ont accès à une nourriture saine et nutritive en quantité suffisante.

      Insécurité alimentaire

      Les ménages sont en situation d’insécurité alimentaire lorsque la qualité ou la quantité des aliments est compromise, notamment en raison de ressources financières limitées.

      Proportion des ménages avec enfants âgés de moins de 6 ans en situation d’insécurité alimentaire

      Cet indicateur provient de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC). Il est obtenu à partir d’une variable, la mesure globale de l’insécurité alimentaire des ménages, basée sur 18 questions relatives à l’accessibilité à la nourriture au cours d’une période de 12 mois liée au revenu (par exemple la peur de manquer de nourriture; la réduction de la qualité des aliments en choisissant des options moins coûteuses; la réduction des portions; le fait de sauter des repas, voire la privation pendant une journée entière). À noter que dix des questions concernent tous les membres du ménage ou les adultes et que les huit autres s’appliquent aux enfants seulement. Pour plus de détails, consulter le questionnaire de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC) de 2009-2010 aux pages 342 à 345 (Statistique Canada, 2011a). Cette variable a été construite au moyen d’un modèle de Santé Canada; elle s’inspire de la notion des niveaux de sécurité alimentaire. Cette variable permet en effet de dire si les ménages avec ou sans enfants avaient les moyens d’acheter les aliments dont ils avaient besoin au cours des 12 mois qui ont précédé l’enquête. Elle comporte trois catégories :

      1 - Sécurité alimentaire : aucun signe ou un seul signe d’un problème concernant l’accès à la nourriture lié au revenu;
      2 - Insécurité alimentaire modérée : se manifeste lorsque certains signes montrent que la qualité ou la quantité des aliments consommés est compromise;
      3 - Insécurité alimentaire grave : se traduit par les signes d’une consommation alimentaire réduite et d’habitudes alimentaires perturbées (Santé Canada, 2007; Statistique Canada, 2011b).

      On considère qu’un ménage ayant au moins un enfant de moins de 6 ans est en situation d’insécurité alimentaire s’il se classe dans la catégorie d’insécurité alimentaire modérée ou dans celle d’insécurité alimentaire grave.

      Pour plus de détails sur la construction de cette variable, consulter le document de Santé Canada (2007) intitulé Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes, cycle 2.2, Nutrition (2004) – Sécurité alimentaire liée au revenu dans les ménages canadiens et le document sur la spécification des variables dérivées (VD) de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC) de Statistique Canada (2011b).

      Les données régionales sur l’insécurité alimentaire des ménages ne peuvent être estimées parce que les poids ménages fournis avec le fichier de données de l’enquête (ESCC) ne permettent de produire des estimations fiables qu’aux échelles nationale et provinciale.

      Population couverte par l’enquête

      Elle est constituée de l’ensemble des personnes de 12 ans et plus résidant dans les 10 provinces et les 3 territoires canadiens. Les individus vivant en institution, dans les réserves indiennes, sur les terres de la Couronne et dans certaines régions éloignées ainsi que les membres à temps plein des Forces canadiennes sont exclus de l’enquête. Au Québec, la région du Nunavik a été exclue à tous les cycles et la région Terres-Cries-de-la-Baie-James a été intégrée à l’enquête seulement en 2003 (cycle 2.1). L’ESCC couvre environ 98 % de la population canadienne âgée de 12 ans et plus, et ce, à chacun des cycles.

      Limite(s)

      On distingue les limites inhérentes à la méthodologie de l’enquête (ESCC) et les limites propres à l’indicateur.

      Limites inhérentes à la méthodologie de l’enquête (ESCC)

      Elles pourraient affecter la comparabilité des données dans le temps. En effet, les comparaisons entre les cycles de l’ESCC sont délicates du fait des changements méthodologiques survenus dans l’enquête, notamment les variations dans la répartition de l’échantillon selon la base de sondage (aréolaire ou téléphonique) et également selon le mode de collecte des données (entrevues en face-à-face ou téléphoniques). À l’échelle provinciale, des comparaisons temporelles peuvent être effectuées pour cet indicateur, en suivant les recommandations émises par l’Institut de la statistique du Québec pour de telles analyses.

      Pour plus de détails, consulter la documentation technique suivante disponible sur le site Web de l’ISQ à l’adresse http://www.stat.gouv.qc.ca/enquetes/sante/escc.html :

      • Comparabilité des données de l’ESCC, cycle 2009-2010;
      • Comparabilité des données de l’ESCC, cycle 2007-2008;
      • Incidence des changements méthodologiques de l’ESCC sur la comparabilité entre les cycles 1.1, 2.1 et 3.1 aux niveaux provincial et régional, de même que sur la comparabilité régionale intracycle.

      Les analyses effectuées en vue de la rédaction des faits saillants tiennent compte de ces considérations méthodologiques.

      Limites propres à l’indicateur

      Idéalement, un taux de non-réponse partielle (NRP) devrait être inférieur à 5 %. Or, en 2013-2014, le taux de NRP pour l’indicateur d’insécurité alimentaire est supérieur à 5 % (5,8 %). Cette limite n’est pas observée pour les années antérieures puisque les taux de NRP étaient tous inférieurs à 5 %. Afin d’évaluer les risques de biais en 2013-2014, une analyse de la NRP selon le nombre d’enfants de moins de 6 ans présents dans le ménage et le niveau de revenu du ménage a été effectuée.

      L’analyse révèle que le taux de NRP ne diffère pas significativement selon le nombre d’enfants de moins de 6 ans. Par contre, il est plus élevé dans les ménages dont le revenu est plus faible (10 % aux quintiles 1 et 2) que dans ceux dont le revenu est relativement plus élevé (4,5 % au quintile 3, 1,9 % au quintile 4 et 0,7 %* au quintile 5). Or, il en ressort aussi que les ménages économiquement défavorisés présentent des taux d’insécurité alimentaire (modérée ou grave) plus élevés que les ménages mieux nantis. Ces résultats laissent supposer que les pourcentages de ménages en situation d’insécurité alimentaire modérée ou grave en 2013-2014 pourraient être sous-estimés.

      Référence(s)

      BLANCHET, C., L. ROCHETTE avec coll. de D. HAMEL (2011). Sécurité et insécurité alimentaire chez les Québécois : une analyse de la situation en lien avec leurs habitudes alimentaires, [En ligne], Québec, Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), Direction de l’analyse et de l’évaluation des systèmes de soins et services, 73 p. [https://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/1333_SecurtieAlimentQucAnalSituationHabAliment.pdf] (Consulté le 14 avril 2014).

      SANTE CANADA (2007). Sécurité alimentaire liée au revenu dans les ménages canadiens. Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes, cycle 2.2, Nutrition (2004), [En ligne], Ottawa, Santé Canada, Bureau de la politique et de la promotion de la nutrition, Direction générale des produits de santé et des aliments, 118 p. [http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/surveill/nutrition/commun/income_food_sec-sec_alim-fra.php#appa] (Consulté le 27 février 2013).

      STATISTIQUE CANADA (2011a). Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC), Composante annuelle – Questionnaire de 2010, [En ligne], Ottawa, Statistique Canada, 344 p. [[http://www23.statcan.gc.ca/imdb-bmdi/instrument/3226_Q1_V7-fra.pdf] (Consulté le 27 février 2013).

      STATISTIQUE CANADA (2011b). Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC), Composante annuelle, 2009-2010, Contenu commun, Spécifications des variables dérivées (VD), Fichiers maître et partagé, Ottawa, Statistique Canada, 195 p. [En ligne]. [http://www23.statcan.gc.ca/imdb-bmdi/pub/document/3226_D71_T9_V1-fra.pdf] (Consulté le 27 février 2013).

      Publication(s) associée(s)
      Aucune

      Autre(s) publication(s)
      -

Haut de page