Québec.ca
Banque de données des statistiques officielles sur le Québec
Une collaboration de ministères et organismes partenaires sous la coordination de l'Institut de la statistique du Québec

Définition(s)


B

Haut de page

  • BOVINS
    • Animaux de plus d'un an, incluant les bovins suivants :
      • Bouvillons et taures d'abattage (bovins de finition)
      • Bovins de réforme
      • Bovins reproducteurs, bovins semis-finis, autres bovins.

C

Haut de page

  • CONSOMMATION APPARENTE -- INDUSTRIE BIOALIMENTAIRE
    • Solde obtenu en retranchant de l'offre brute d'un produit les multiples utilisations qui en sont faites avant de parvenir à la consommation finale. Ainsi, l'offre brute d'un aliment consistera en la sommation des données se rapportant à la production, aux importations et à la quantité totale détenue en inventaire en début d'année. Les multiples utilisations, autres que la consommation finale, correspondent à tout usage dudit produit à un stade intermédiaire de production, aux exportations, aux pertes, ainsi qu'à la quantité en inventaire en fin d'année.

      La consommation totale pour l'ensemble du Québec s'obtient ainsi en multipliant la donnée de la consommation apparente canadienne par habitant, généralement exprimée en kilogrammes ou en litres, par la population du Québec au 1er juillet de chaque année. Cette statistique sous-entend que le consommateur québécois se comporte exactement de la même manière que le consommateur canadien.

E

Haut de page

  • ÉTABLISSEMENT -- SECTEUR DE LA TRANSFORMATION
    • Dans le secteur de la transformation, l'établissement est la plus petite unité d'exploitation, en général une usine ou une fabrique, en mesure de fournir certaines données relatives à son activité.

      À partir de l'année 2000, l'univers d'enquête s'est étendu à l'ensemble des unités manufacturières. Lors des années antérieures, seules les entreprises manufacturières constituées en société, qui avaient des employés et dont les ventes de biens manufacturiers étaient d'au moins 30 000 $, étaient prises en considération.

Q

Haut de page

  • QUANTITÉS ABATTUES -- AGRICULTURE
    • Cette notion fait référence aux quantités abattues dans la province ou le pays. Elles reflètent par exemple les quantités de viande produites à partir des animaux abattus au Québec, peu importe le lieu d'élevage. Ces quantités sont exprimées en poids carcasse, équivalent frais.
  • QUANTITÉS PRODUITES -- AGRICULTURE
    • Cette notion fait référence aux quantités produites dans la province ou le pays. Elles reflètent par exemple les quantités de viande provenant d'animaux élevés au Québec, peu importe le lieu d'abattage (concept d'abattage d'origine). Les animaux semi-finis qui sortent du Québec pour être engraissés ailleurs sont également pris en compte dans le calcul. Les quantités produites sont exprimées en poids carcasse, équivalent frais.

R

Haut de page

  • RECETTE MONÉTAIRE EN PROVENANCE DU MARCHÉ -- AGRICULTURE
    • Recette correspondant au volume commercialisé évalué au prix à la ferme. La vente de produits agricoles et de produits des boisés de la ferme ne comprend pas les ventes entre exploitations agricoles d'une même province.

Haut de page



Classification(s)


  • Système de classification des industries de l'Amérique du Nord SCIAN
    • Le Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN) est un système de classification des activités économiques qui a été conçu par les organismes statistiques du Canada, du Mexique et des États-Unis pour remplacer graduellement les systèmes en vigueur dans chacun de ces pays, à savoir la Classification type des industries (1980) du Canada, la Classification des activités et des produits (1994) du Mexique, la Standard Industrial Classification (1987) des États-Unis et la Classification des activités économiques du Québec. Le SCIAN est un système global qui s'applique à toutes les activités économiques. Ce système commun de classification s'appuie sur un cadre conceptuel fondé sur la production ou l'offre. Les établissements y sont groupés par classe en fonction de la similitude des procédés de production, tels que la structure des intrants et les qualifications de la main-d'oeuvre. La relation entre la CTI 1980 et le SCIAN Canada est illustrée par des tables de concordance. Ces tableaux mettent en évidence les différences et les similarités entre les classes les plus détaillées des deux classifications, information qui est utile quand les données sont transposées d'une classification à l'autre.

      Source : Statistique Canada, produit no 12-501-XPF au catalogue de Statistique Canada.

Haut de page