Ventilation des dépenses de doublage des productions cinématographiques et télévisuelles selon le premier marché et l’année de doublage, Québec

Notes :

Productions cinématographiques et télévisuelles : les productions sont celles ayant bénéficié du programme de crédit d'impôt remboursable pour le doublage de films.

Vente au détail : à partir de l ‘année financière 2010-2011, les doublages pour le marché de la vente au détail ont été intégrés au marché de la télévision étant donné leur nombre peu significatif.

À compter du 31 mars 2010, le plafond des dépenses admissibles est établi à 45 %

Le taux du crédit d’impôt correspond à 35 % des dépenses de main-d’œuvre admissibles engagées.

Source : Société de développement des entreprises culturelles (SODEC).
Compilation : Société de développement des entreprises culturelles (SODEC).

Mise à jour : 20 décembre 2018