Revenu disponible et ses principales composantes, régions administratives et MRC

Notes :

Revenu disponible : Il importe de préciser que les statistiques portant sur le revenu disponible du présent tableau ne peuvent être comparées conceptuellement avec les statistiques fiscales des particuliers publiées annuellement par le ministère des Finances du Québec (MFQ) et ne visent pas les mêmes objectifs. Les indicateurs sur le revenu disponible produits par l’Institut mesurent des dimensions particulières de l’économie en conformité avec les standards et pratiques adoptés par les agences statistiques nationales et internationales, tandis que les statistiques fiscales publiées par le MFQ visent à présenter une vue d’ensemble du régime québécois d’imposition sur le revenu des particuliers.

Le revenu disponible, diffusé par l'Institut, est un agrégat du secteur des ménages du Système de comptabilité nationale adopté par l'ONU et il vise à mieux saisir l'évolution macro-économique d'un territoire et permet d'effectuer diverses comparaisons nationales, régionales et locales. Outre les données fiscales de Revenu Québec, l'Institut utilise, pour estimer annuellement le revenu disponible, une douzaine de sources de données. Le revenu disponible se définit comme la somme de tous les revenus reçus par les résidents d’un territoire donné moins les transferts courants versés par ceux-ci à certains secteurs institutionnels. Plus précisément, il se compose de la rémunération des salariés, du revenu net des entreprises individuelles, du revenu de location et du revenu net de la propriété. À cela s'ajoutent les transferts courants que reçoivent les ménages des non-résidents, des institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLSM), des sociétés financières ainsi que des administrations publiques comme les prestations d'assurance-emploi, de la Sécurité de la vieillesse et de l'aide sociale moins les transferts courants que les ménages versent aux non-résidents, aux ISBLSM, aux sociétés financières (cotisations aux régimes de retraite à prestations et cotisations déterminées) ainsi qu'aux administrations publiques, tels que les impôts sur le revenu et les cotisations aux régimes d'assurance sociale. Le revenu disponible représente donc la part du revenu qui reste à la disposition des particuliers pour la consommation finale de biens et de services ainsi que pour l'épargne.

Régions administratives : selon le découpage territorial et la dénomination au 31 décembre 2017.

MRC : selon la dénomination et le découpage des MRC géographiques au 31 décembre 2016. La version géographique des MRC comprend les MRC au sens juridique et les territoires équivalents (TE) à une MRC, de même que les communautés amérindiennes et les villages nordiques situés dans le périmètre des MRC ou qui constituent des TE.

Eeyou Istchee : nouveau toponyme officiel à venir.

Transferts courants reçus des administrations publiques - administrations autochtones : les transferts gouvernementaux augmentent fortement dans le Nord-du-Québec en 2008 en raison d’un versement spécial de 1,0 G$ du gouvernement fédéral à l’Administration régionale crie pour le règlement des questions liées à la mise en œuvre de la Convention de la Baie-James et du Nord québécois.

Sources : Institut de la statistique du Québec, Affaires autochtones et du Nord Canada, ministère des Affaires municipales et de l'Habitation, ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Office de la sécurité du revenu des chasseurs et piégeurs cris, Retraite Québec, Revenu Québec, Société de l'assurance automobile du Québec, Société d'habitation du Québec et Statistique Canada.
Compilation : Institut de la statistique du Québec (ISQ).

Mise à jour : 21 mai 2019